grand-paris

Lancé en juin 2010 et acté en août 2011, le projet du Grand Paris Express prévoit la création d’un super métro francilien et avec lui la promesse d’un essor économique pour les communes desservies.

Pour créer ce métro du futur, adapté aux besoins de 2 millions d’usagers (estimation à l’horizon 2025), la ligne 14 sera prolongée pour rallier à terme l’aéroport d’Orly au sud et St-Denis-Pleyel au nord, trois nouvelles lignes seront créées dont une ligne orange reliant Champigny centre et Noisy-Champs à St-Denis-Pleyel, et prolongée ensuite en direction de Nanterre.

C’est sur cette dernière que se situera Neuilly-sur-Marne et les deux gares, Neuilly Fauvettes et Neuilly Hôpitaux, qui placeront la ville à seulement 13 minutes de Bobigny au lieu d’une heure actuellement. Car c’est là la promesse de ce super métro, de raccourcir le temps et les distances en permettant aux Franciliens de gagner entre 30 minutes et une heure dans leurs déplacements quotidiens comme l’expliquait récemment le président de la région, Jean-Paul Huchon.

Avec un métro toutes les deux minutes, l’idée est de permettre des liaisons rapides de banlieue à banlieue sans passer par la capitale et de favoriser l’accès à des bassins d’emplois diversifiés et en développement.

Neuilly-sur-Marne sera desservie par deux gares situées sur la ligne 11 prolongée, reliant Rosny-sous-Bois à Noisy-le-Champs.

grand-paris

Des territoires et des compétences 

Cette offre de transports élargie se veut un levier pour le développement économique, l’objectif étant de redonner une ambition à la région et d’en faire une vitrine économique française. Sollicitées par l’État avec lequel elles ont signé des contrats de développement territoriaux, les villes se sont engagées à renforcer l’attrait de leurs territoires en développant des compétences par pôles ou clusters.

Six pôles sont répartis sur l’ensemble de la région avec chacun une thématique dont l’une axée sur le développement durable à laquelle Neuilly-sur-Marne et les villes de Neuilly Plaisance, Fontenay-sous-Bois, Rosny-sous-Bois, Nogent-sur-Marne et le Perreux sont rattachées.

Les bugs du budget 

Depuis quelques semaines et seulement deux ans après son lancement, le projet de super métro semble freiné dans son avancée en partie pour des raisons budgétaires. Le coût de l’opération, estimé à l’origine à 20,5 Milliards d’euros vient en effet d’être revu à la hausse pour atteindre les 30,2 Mds €.

Quel impact pour notre ville ? 

Est nocéen et Grand Paris Express, les deux projets se répondent. La perspective de deux nouvelles gares constitue un espoir pour la ville jusque-là freinée dans son développement par une offre de transports insuffisante. La desserte

Neuilly Fauvettes permettra de désenclaver le quartier et d’urbaniser les terrains réservés à l’autoroute A103, dont le tracé a été abandonné récemment par l’Etat. Préalablement à l’arrivée du Grand Paris Express, la municipalité travaille sur un projet de territoire innovant symbolisé par l’éco quartier qui verra le jour sur sa partie est et privilégiera les liaisons douces ainsi que la préservation du patrimoine arboricole et architectural en lien avec le cluster développement durable auquel notre ville est rattachée.

4000 nouveaux logements seront construits à raison de 300 par an et avec eux un volume d’emplois équivalent. Les travaux confiés à un aménageur devraient débuter autour de 2017 et s’étendre sur une durée de 15 à 20 ans.