La géothermie porte ses fruits.

Renouvelable, vertueuse, locale, l’énergie géothermique n’a que des avantages. Elle permet d’abaisser le coût de la chaleur et en plus elle s’exporte.

En 2010, des études ayant confirmé le potentiel de notre sous-sol et les perspectives de développement notamment avec l’éco-quartier de Maison-Blanche, la Ville a décidé d’investir dans la géothermie profonde, une énergie totalement renouvelable.

A l’issue d’une consultation européenne remportée par la société Idex, spécialisée en la matière, a été créée la Société Géothermale des Rives de Marne (SGRM) chargée, dans le cadre d’une concession de travaux publics, des forages, de la construction de l’usine centrale et de l’exploitation du système. Un investissement de plus de 46 M€ subventionné par l’Ademe et la Région à hauteur de 6 M€ , soutenu par la Ville qui a financé les premiers travaux pour un montant de 6 M€ également.

Objectif ? Alimenter dans un premier temps en chauffage et eau chaude sanitaire le quartier des Fauvettes et le centre-ville, soit 5000 équivalents-logements (logements et bâtiments publics), et raccorder à terme les constructions programmées sur le site de Maison Blanche.

Lancé en 2012, le procédé est entré en fonctionnement en 2015. Outre les forages et la construction de l’usine géothermique, le réseau de chauffage urbain (7 km) a été rénové ainsi que les raccordements dans les 39 sous-stations situés au pied des habitats collectifs.

Démarré au cœur des Fauvettes, la technologie se déploie progressivement. Une nouvelle antenne installée cet été rue Winston Churchill a par exemple permis de relier la cuisine centrale, l’école La Fontaine, les habitations autour et de pousser jusqu’au nord des Fauvettes pour intégrer les 453 logements de la résidence Bouleaux/Sablière. Ainsi aujourd’hui, sur les 83 % de chaleur consommés en habitat collectif, plus de 70 % sont issus de la géothermie.

Le vent en poupe

Après deux années d’exploitation, la Ville tire un bilan très positif. Sur le plan écologique : avec 5000 équivalents-logements alimentés, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 7000 tonnes. Et à l’avenir, avec le rattachement de l’éco-quartier (5000 eq./logements supplémentaires), ce seront 17 000 tonnes en moins. 

Sur le plan économique : en 2016, année test, la facture pour un logement de 70 m² (chauffage et eau chaude sanitaire) enregistrait une baisse de 17 % par rapport à 2014. Et elle devrait encore s’alléger avec de nouveaux raccordements, qui permettront de mutualiser les frais fixes, et la perspective pour la Ville de vendre de la chaleur à des partenaires. 

En atteste l’accord signé récemment avec la ville de Noisy-le-Grand dans le but d’alimenter l’éco-quartier Ile-de-Marne qui verra le jour à partir de 2020. Soit 515 logements.

Cette augmentation de la production permettra de sécuriser le prix de la chaleur pour les habitants de Neuilly-sur-Marne. Elle promet également un bel avenir à l’installation nocéenne d’autant que l’Ademe incite aujourd’hui les villes de plus de 20 000 habitants à se raccorder aux réseaux de géothermie existants plutôt que d’en financer de nouveaux.

  • Comment ça marche ?

Située sur le site de Maison Blanche, la centrale géothermique préfigure la ville de demain. A l’extérieur du bâtiment, se trouvent le puits de production qui extrait l’eau à 64° et l’achemine jusqu’à la centrale et le puits de réinjection qui renvoie l’eau à 30° dans la nappe du dogger.

Saline et corrosive, l’eau extraite ne peut être utilisée. Seule sa chaleur est récupérée et transmise grâce à un échangeur à l’eau qui circule dans le circuit de chauffage urbain.

En été, la géothermie permet de subvenir à tous les besoins, en revanche en hiver, en dessous de 7°, la pompe à chaleur et les chaudières à gaz de la centrale viennent en complément en augmentant la température de l’eau à plus de 100°.

  • En bref

Pour une résidence de 60 logements, par rapport à une installation au gaz, l’économie pour les résidents est en moyenne de 19 % (voire 40 % dans 20 ans en tenant compte des prévisions d’augmentation du prix du gaz et des taxes).

Contact : Cabinet du maire-01 43 08 79 16