Qu’est-ce qu’une punaise de lit ?

Les punaises de lit sont des insectes visibles à l’oeil nu et mesurent entre 3 et 7mm. Elles n’ont pas d’ailes et sont identifiables par leur couleur brune. On les retrouve généralement le long des coutures des matelas, au niveau des sommiers, mais aussi dans les fissures murales et niveau du plancher.
Cet insecte nuisible est actif surtout la nuit et se nourrit de sang humain.


Lien vidéo : (19) Tutoriel punaises de lit – YouTube


Quelles sont les nuisances occasionnées par cet insecte ?

Les piqûres de punaises de lit provoquent des démangeaisons pouvant occasionner des troubles du sommeil, de la fatigue et de l’anxiété.
Les symptômes provoqués par les piqûres des punaises de lit peuvent varier d’une personne à l’autre. Certaines personnes ne réagissent pas du tout aux piqûres. D’autres peuvent présenter des réactions plus graves, par exemple de l’urticaire ou une réaction allergique plus intense.



Les principaux symptômes

– Boursouflures rouges semblables à celles causées par les piqûres de moustique
– Démangeaisons qui peuvent parfois être fortes et très désagréables. L’intensité des démangeaisons est plus forte tôt le matin, mais elle diminue au cours de la journée.

Les punaises de lit ne transmettent aucune maladie aux personnes piquées.

Les personnes victimes d’une infestation peuvent à terme se sentir honteuses et vivre dans l’isolement.

En cas d’infestation de votre logement par des punaises de lit, vous trouverez conseil auprès d’un spécialiste :
Docteur IZRI – Service parasitologie
Hôpital Avicennes
125 rue de Stalingrad – 93 000 Bobigny
01.48.95.56.52


Quelle est la réglementation en vigueur en matière de punaises de lit ?

En France, il n’existe pas de réglementation spécifique au contrôle des punaises de lit. En cas d’infestation, le traitement est à la charge de la personne occupant le logement. Néanmoins, l’occupant peut voir avec son bailleur pour qu’une contribution financière lui soit accordée. Cependant, ce dernier n’a aucune obligation d’accepter.


En cas d’infestation, comment lutter contre les punaises de lit ?

Composée d’actions simples, la lutte non chimique est indispensable pour éliminer les punaises de lit. Lorsqu’elle est bien conduite et que l’infestation n’est pas majeure, elle peut suffire à éradiquer les punaises sans recourir à des insecticides.

1. Préparation
– Calfeutrer et étanchéifier toutes les plinthes, fissures, gaines électriques (après avoir coupé le courant) à l’aide de mastic-silicone et récolter les revêtements décollés.
– Coller de l’adhésif double-face autour du cadre de lit et sur le chemin des punaises pour les piéger lors de leurs déplacements.

2. Linge et objets
– Mettre le linge infesté (linge de lit, vêtements,…) et les rideaux dans des sacs poubelles fermés afin de les déplacer d’une pièce à l’autre puis les laver en machine à 60° et/ou les passer au sèche-linge fonction « prêt à ranger ».
– Mettre les petits objets et le linge non lavable dans un sac de congélation au congélateur pendant 72h à -20°C.
– Jeter dans des sacs poubelle fermés tout objet inutile.
– Emballer les objets et meubles dans des sacs fermés ou dans un film plastique avant de les sortir des pièces infestées.
– Ne pas secouer la literie par la fenêtre.
– Ne pas abandonner dans la rue ou sur le palier des objets potentiellement infestés.

3. Nettoyage à l’aspirateur
– Aspirer de façon minutieuses les 2 faces du matelas, le cadre et les lattes du lit.
– Bien aspirer tous les recoins (plinthes, papier peint décollé, lattes de plancher, fissures,…).
– Aspirer ses chaussures avant de sortir des pièces infestées.
– Renouveler l’aspiration 2 fois par jour pendant environ 10 jours.
– Après chaque aspiration, jeter le sac d’aspiration dans un sac poubelle fermé hermétiquement.
– Nettoyer les tubes et les embouts d’aspiration avec de l’eau savonneuse après chaque utilisation.

4. Nettoyage à la chaleur
– Après l’aspiration, nettoyer minutieusement les pièces concernées (matelas, canapé, sols, recoins, fissures, tissus d’ameublement,…) à l’aide d’un appareil à chaleur sèche (180°C) ou d’un nettoyant vapeur (de 110 à 180°C et de 4 à 6 bars de pression).