Qu’est-ce que le syndrome de Diogène ?

Le syndrome de Diogène est une forme de trouble comportemental associant une tendance à l’accumulation d’objets (la syllogomanie), une négligence de l’hygiène corporelle et domestique et, le plus souvent, un isolement social prononcé sans la moindre nécessité de se plaindre de cette situation.
Toutes ces conditions réunies sont propices à une vie insalubre et une dégradation du logement dans lequel vivent les personnes atteintes du syndrome de Diogène.

Dans un très grand nombre de cas, ce syndrome apparait après un choc psychologique comme le décès d’un proche ou un changement radical de situation. Il touche essentiellement les personnes âgées.



Que faire ? Comment agir ?

Face à une telle situation médico-sociale, la question qui se pose à tout le monde et notamment aux services médicaux est la suivante : s’agit-il d’une réaction pathologique ou d’un choix de vie ?
La loi française n’oblige pas les médecins à intervenir à toute personne qui jouit de sa pleine capacité. Il faut toujours respecter la liberté d’autrui.

Mais existe-t-il des limites ? A quel moment les médecins interviennent-ils ?
Puisque la majorité des personnes atteintes vivent dans le déni, la démarche doit être rigoureuse, cohérente et il faut surtout agir avec une bonne tactique. Une mauvaise démarche pourrait causer des conséquences irréversibles chez le patient. Il faut donc agir avec prudence.


Le service habitat et gestion immobilière travaille en relation avec le CMP de Ville-Evrard ainsi qu’avec les services sociaux pour essayer d’accompagner au mieux les personnes victimes de ce syndrome.