Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gestion différenciée

Depuis 2019, le Centre Technique Environnement de la Ville opte pour la gestion différenciée dans les espaces verts de Neuilly-sur-Marne. Si certaines zones vous paraissent mal entretenues, il n’en est rien : c’est en réalité une façon de préserver la biodiversité.

Il n’est pas rare, en parcourant les multiples parcs et rues fleuries de la Ville, de tomber sur des herbes hautes et des plantes qui dépassent des terre-pleins. Cela s’inscrit dans une démarche environnementale, de façon à ce que la nature puisse reprendre ses droits. Le CTE garde tout de même un œil attentif et intervient si cela est nécessaire, notamment pour dégager les bords de route et les trottoirs.

Quatre niveaux d’entretien

  • Le premier, dit « de prestige », concerne les zones très fréquentées : la tonte, la taille des végétaux et le désherbage y sont particulièrement soignés toute l’année.
  • Le deuxième niveau bénéficie d’un entretien moins soutenu mais régulier, deux à trois fois par semaine.
  • Arrive ensuite la catégorie dite « rustique », où le service Environnement intervient deux à quatre fois dans l’année.
  • Enfin, certains espaces naturels restent pratiquement intouchés. Le CTE y effectue seulement une fauche tardive en début d’été, laissant le temps à la plante de suivre son cycle de développement naturel.

  
Ce fauchage raisonné permet à d’autres plantes de se développer, y compris des espèces à la mauvaise réputation comme
les orties et le mouron. Ces dernières sont pourtant très bénéfiques : elles permettent de nourrir ou d’abriter certains animaux et insectes. L’ortie, par exemple, est une plante-hôte qui abrite notamment une trentaine d’espèces de papillons. Lors des animations du CTE dans les écoles, les enfants se réjouissent de voir des chenilles, des coccinelles, des papillons et toute une vie qui avait été un temps perdue de vue à cause du désherbage massif.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.