15 juin 1940 – 27 août 1944

Occupation allemande.

1945-1965

Théophile Gaubert est à nouveau élu maire en 1945.

1959

Raymond Bilbor lui succède. Le nombre de classes dans les écoles passe de 16 en 1935 à 66 en 1965.

Introduction de la SEMEASO, ( Société d’Économie Mixte pour l’Équipement et l’Aménagement de la Seine et Oise) qui doit construire le quartier Stade Fauvettes, la zone industrielle des Chanoux et reconstruire le centre ville. Le projet est bouclé en 1964. A cette époque, Neuilly-sur- Marne compte 15 000 habitants.

1965-1977

Raymond Chassagne, notaire, devient maire, à la tête d’une liste de centre droit. Le projet du Stade Fauvettes est encore densifié.

Ne bénéficiant pas des subventions d’État attribuées aux villes du secteur «Marne-la-Vallée», la ville assume pratiquement seule la charge des équipements municipaux (écoles, gymnases, patinoire, salle des fêtes…).
En conséquence, la dette municipale est la plus lourde de France, les impôts sont les plus élevés du département . La SEMEASO, mal gérée, éprouve de graves difficultés financières.
Le territoire de notre ville doit devenir un nœud autoroutier puisque A 87et A 103 doivent s’y croiser. Édification du quartier des Fauvettes et des Croisés près de l’église.

1968

Création du département de la Seine-Saint-Denis, les Nocéens jusqu’alors en «Seine et Oise» deviennent des Séquano-Dionysiens (du latin Sequana : la Seine et du grec Dionysos : Denis).

1962 – 1975

La population a doublé, plus de 30 000 habitants.

1976

Neuilly-sur-Marne devient un canton à la suite d’un redécoupage de la carte électorale. Jacques Mahéas, socialiste, est élu conseiller général.

1977

Jacques Mahéas est élu maire à la tête d’une liste d’union de la gauche. La nouvelle municipalité refuse de cautionner la mauvaise gestion de la SEMEASO et met un coup d’arrêt aux projets d’édification de nouvelles tours.